Cas de la SoGé, le facteur humain dans la gestion de risques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cas de la SoGé, le facteur humain dans la gestion de risques

Message par admiRISKator le Dim 11 Mai - 13:15

Quel bel exemple encore une fois, tout droit servis sur un plateau pour alimenter en information une rubrique de décryptage d'actualité par rapport au Risk Management.

Jérome Kerviel, un soit disant "génie", a en tout cas été, pour rester objectif et professionnel, une cible pour une communication de crise. bilan : Mitigé à court terme, très mauvais selon moi à long terme. Comment faire pour éviter de parler d'un sujet dérangeant? Parler d'un autre plus facile à maîtriser, il ne suffit qu'à débaler, à "mystifier" ce que personne ne pourra vérifier, rendre le fléau "imparable" par le même biais, rendre la crise "virtuelle" in fine. Mais derrière....

Derrière il y a tout un système de pratique de biaisage des informations communiquées et controllées pour être un trader plus riche et reconnu. Jérome Kerviel devait être tenté, ne touchant que 100 000€ par an, ce qui est peu pour ce type de métier. Ce jeune homme, loin en réalité d'être un génie, où alors son école à Lyon serait "passer à côté" comme le dit un enseignant. Il a tout simplement fait la même chose que les autres, profité d'une faille que tout le monde connaissait, mais à une période de forte instabilité financière.

Devenu boucémissaire et génie, il est aussi pour moi devenu l'exemple type des conséquences, dans un milieux où les risques sont super controllés et gérés, d'un laxisme de la gestion des risques. On se croit invulnérable, on sous estime le risque, on laisse certaines pratiques connues déjouer le système mis en place pour maitriser les risques, et voila. Il suffit d'une faille, à un endroit, dans un système pourtant vérouillé, pour que la crise s'installe.

coupable : Kerviel est bien entendu coupable parce qu'il a fait comme les autres et pris le risque, pour sa rémunération. Mais alors que les Trader sont des "risk lover", il est bien nécessaire que la machine impose une injection de "risk adverter", au nom de tous les employés de l'entreprise, clients et partenaires, mais aussi tout un système et une société. L'enjeux est de taille, les risques ne doivent pas être pris de la même manière. Pour des raisons d'argent, de profits maximum et de recrutement de forts potentiels, on laisse les risk lover prendre le dessus.

Voila, ce n'est selon moi pas plus compliqué et Mr Kerviel n'est pas un génie. S'il vois ce texte, il sera certainement d'accord avec moi. Il n'y a pas, pour un novice que je suis en finance, mais plus averti en risk management, de problèmes plus techniques à aborder en tant qu'observateur extérieur, car la source du problème réside en un laxisme et une acceptation du risque par la direction. Si la banque est en difficulté de ce fait, et que ce sont les contribuables français qui vont devoir payer pour soutenir et réparer, alors, la direction de la SoGé doit rendre des comptes et démissionner. Si le CA n'accepte pas la lettre de démission déposée par Mr Bouton, c'est que celui ci approuve cette gestion preneuse de risque quand elle naît dans l'obscurité et rapporte. De quoi entamer encore la confiance des français de ce qu'il en est dans le monde économique et politique. Surtout qu'on apprend aujourd'hui que le CA a accepté la demission de Boutin en tant que Président de la SoGé...pour l'accepter au sein des administrateurs, au sein de ce groupe restreint de personnes qui peuvent siéger au CA du voisin.

Je ne peut blâmer leur stratégie personnelle, ils ont réussi, j'en serait fier moi aussi à leur place. Mais voyons, restons responsable, encore plus responsable. Facile à dire peut être mais il faut déjà y penser et en faire la preuve quand cela n'est pas difficile à faire...On ne me fera pas croire que monsieur Bouton, aussi doué qu'il doit être, est indispensable pour la SoGé...

Si vous aviez plus d'information, vous êtes le bienvenu, le facteur humain dans la gestion des risques est le plus compliqué, le plus prégnant des fléaus que nous devons combattre.

Loïc
avatar
admiRISKator
Admin

Nombre de messages : 144
Age : 33
Localisation : Rhône-Alpes
Humeur : Relativise, relativise loin...
Date d'inscription : 03/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://riskmanagerloictournez.centerblog.net

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum