Le poids du Risk Manager, fonction de quoi ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le poids du Risk Manager, fonction de quoi ?

Message par admiRISKator le Lun 24 Sep - 13:24

Bonjour,


la problématique du poids d'un Risk Manager s'impose à nous, et je dirais surtout à nous qui allons entrer dans un structure inconnue ou quasi pour exercer ce passionnant métier. En effet, occuper un poste de Risk Manager qui n'a aucun poids, aucun sponsoring du top management, est un fardeau qu'il faut porter sur ses épaules et pas facile à assumer tant l'épanuoissement y est restreint en vu de toutes les possibilités et ouvertures que le métier peut offrir. Par contre, il est certain que pour vous, vous ne prenez pas beaucoup de risque en contre partie, c'est pépère land... LOL

Il faut donc bien choisir, avant de s'engager, la structure pour laquelle on postule. Et l'expérience (toute petite soit elle), me fait dire que les critères classiques de selection ne fonctionnent pas obligatoirement dans ce cas. Grande ou petite entreprise, bonne ou mauvaise image... Cela ne marche pas, une grande entreprise avec une bonne image peut ne pas avoir de politique Risk Management, juste un N-3 chargé de reporter quelques broutilles pour faire plaisir aux actionnaires...

L'idéal, je pense, pour avoir tous les bénéfices d'une telle fonction, toutes les ouvertures et le savoir qui en découle, serait d'être auprès du top management ou juste en dessous, N-2.

Devoir reporter au Legal, ou la Finance, cela est un signe pour moi qui ne trompe pas : le risk manager n'est pas grand chose, et il ne s'épanouira pas dans cette voie avant un certains temps. En général il cumulra d'autres missions et fera du risk management en plus...

Autant dire que les projets ERA, BCP et autres s'en resentiront au niveau qualité, et surtout prise au sérieux. Ces documents doivent à tout prix être pris au sérieux, et la place du Risk Manager influe sur ceci.

Il y a aussi le rapport aux collaborateurs, un voisin de bureau Risk Manager N-3 où un N-2, cela n'aura pas le même impact sur les informations que je vais lui communiquer ou pas. En général, les collaborateurs auront tendances à être plus précis et plus sérieux (préparer et renvoyer suffisemment à l'avance le préquestionnaire envoyé par le RM par exemple) devant un N-1 ou 2 qu'avec un collègue de même niveau voir inférieur N-3. Le confidentiel saute plus vite parfois aussi.

Bref, pour bien choisir, je pense qu'il est sage anvant de regarder la communication externe qui est faite sur le Risk Management de l'entreprise. Attention : Il n'y a pas que l'accessibilité de l'information à prendre en compte, au contraire, il vaut mieux regarder en priorité le poids du contenu, son exhaustivité, son importance dans l'entreprise...

Ce qui est bien et que je remarque beaucoup, c'est le travail dans un cabinet de consultants. Dans ce cas, je pense que vous ne pourrez être déçu au niveau de votre travail en tant que Risk Manager. Mais c'est un choix d'orientation qui est fait aussi au début. Par exemple pour moi, rejoindre un groupe industriel était une priorité (sans laisser complètement de côté le consulting à terme, au contraire, je préfère commencer dans l'entreprise et finir dans le consulting que l'inverse). Reste cependant un bémol, que vous n'ayez pas la possibilité de créer mais que vous ne fassiez que reprendre l'existant fait par les consultants, et la difficulté de prime abord pour rentrer dans ce milieux sans expérience.

Avez vous votre opinion, des conseils à rajouter, des expériences à faire partager?

A bientôt

Admin


Dernière édition par le Jeu 29 Nov - 11:37, édité 1 fois
avatar
admiRISKator
Admin

Nombre de messages : 144
Age : 33
Localisation : Rhône-Alpes
Humeur : Relativise, relativise loin...
Date d'inscription : 03/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://riskmanagerloictournez.centerblog.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le poids du Risk Manager, fonction de quoi ?

Message par Stephane le Mar 25 Sep - 10:44

Un texte pertinent (à priori, on est tous assez "nouveau" donc notre jugement ne s'appuie que sur peu d'informations)
Précise ce que signifie les projets ERA et BCP; nous ne possédons pas les clés du jargon (pour le moment !! )

Pour compléter ton texte; j'aimerais tout de même ajouter, que si dans la réalité de la mission, la taille et le secteur du groupe passent derrière la place du Risk Manager quant à la qualité de la mission; une fois celle-ci finie, je suppose que se prévaloir d'une expérience dans un groupe relativement reconnue permet d'attirer l'attention avec plus d'efficacité. De même, le Risque étant dans chaque domaine; une mission potable dans un groupe industriel permet de "toucher" à certains risques impossibles à toucher dans un groupe d'assurances ou de retraites, même si dans ces derniers la mission est bonne. On pourrait mentionner (en faisant court et concis) la propriété industrielle, les risques environnementaux, les risques sécuritaires (sur les sites de production), les risques industriels, les risques d'approvisionnements...
avatar
Stephane
Little pRISKo
Little pRISKo

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 15/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum